L’Hermitage

Situé en Russie, au centre de Saint-Péterboursg, le musée Hermitage demeure à ce jour le plus grand musée du monde en terme de collections. Ce magnifique complexe, composé de multiples bâtiments imposants, compte 60 000 oeuvres originales et garde 3 millions d’objets à l’abris.

Situé au centre de Saint-Péterboursg, le musée Hermitage possède la plus large collections au monde.

Situé au centre de Saint-Péterboursg, le musée Hermitage possède la plus large collections au monde.

Construit au XVIII, l’Hermitage est le symbole même de la grandeur de la Russie à cette époque. Catherine II, impératrice russe passionnée d’art, acquis par elle-même plus de la moitié des oeuvres présentes encore actuellement dans ce mythique musée. Après la révolution soviétique, la galerie Hermitage reçu diverses créations d’impressionnistes du monde entier, venus enrichir la collection.

De nos jours, en parallèle des oeuvres datant de l’Antiquité, le musée Hermitage présente une panoplie de pièces d’art européen aussi fabuleuses que celles exposées au musée du Prado et au musée du Louvre. Les tableaux marquants de l’Histoire sont fièrement exposés sur les murs baroques : Retour de l’enfant prodigue de Rembrandt, Union de la mer et de la terre de Rubens, La Danse de Matisse, La Sainte Famille de Raphaël ou encore l’Autoportrait de Antoine van Dyck.

Immense, les passionnés d’art devront consacrer plusieurs jours à la visite du musée Hermitage afin d’en voir le plus possible. Il parait qu’il faudrait rester 8 ans au sein de l’établissement pour admirer l’entière collection !

Par ailleurs, les bâtiments du Hermitage sont tout aussi splendides que les tableaux exposés. En effet, le Palais d’Hiver, première annexe du musée, construit en 1711, est un bijou de l’art baroque russe. Ses immenses cours internes, ornées d’hautes statues, respirent l’élégance et la souveraineté du lieu. Le Petit Hermitage, refuge de Catherine II entre 1764 et 1775, garde un style classique et coquet malgré le fait d’être la partie la moins décorée du musée. C’est d’ailleurs ce bâtiment qui accueilli les premières peintures cultes.

Quant au Nouvel Hermitage, il fut bâtit en 1839 et décoré de statues d’atlantes tout au long de la façade. Son architecture unique se démarque des autres constructions de l’époque grâce à la désobéissance de Leo von Klenze qui voulait échapper au style imposé de cette période. La dernière aile du musée s’appelle le Théâtre de l’Hermitage et accueillit de nombreux spectacles de 1787 à 1796. Aujourd’hui, il commande la partie administrative du musée Hermitage et n’ouvre pas ses portes au public.

Ce n’est pas par hasard si les bâtiments abritant le musée Hermitage constituent un monument phare au coeur de la ville de Saint-Pétersbourg, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *